Untitled

The big house of Lavendell

There is a big house in the city of Lavendel. Not a large or tall house, a big one. You don’t realize at first what’s wrong with it, that something is messing with you eyes. Then you notice : it’s not a matter of size but of proportions, as if it was built for giant people. It really messes up the perspective. Who lives there? No idea. They are definitively some shadows moving behind the giant curtains, but nobody answer the door. Maybe we need to knock harder…

/* Pencil doodle on A6 sketchbook – Porte-mine sur carnet A6 */

Dans la cité de Lavendel, il y a une grande maison. Ni large, ni haute, juste grande. A la regarder, on ne comprends pas ce qui coince. Puis l’on se rends compte que ce n’est pas sa taille qui dérange l’oeil, mais ses proportions. Comme si elle avait été construite pour des géants. Ça vous rends la perspective toute chose. Qui vit ici ? Aucune idée. Bien que l’on puisse apercevoir d’immenses ombres bouger derrière les rideaux, personne ne réponds à la porte. Peut-être qu’on frappe pas assez fort…

Untitled

Fire Sorcerer

It’s simple, see? You just put you hand like that, channel your anger and let it out. That’s all.
Why the screams… I… Stop. Please.
I cannot show you anger management techniques if you keep running and screaming.

*** Krita on Yiynova ***

C’est tout bête, vraiment. Mettez votre main comme ça, canalisez votre colère et laissez là sortir.
C’est tout.Pourquoi les cris… Mais… Arretez. S’il vous plait ?
Je ne peux pas vous montrer comment gérer votre colère si vous continuez de crier et de courir partout, enfin.
       

Untitled

Escape from pleasure

The Carnaly Corporation had a persistent moral drop among employees. To solve this issue, the management decided to use coercion of an unconventional kind: pleasure.
No fear, nor financial reward but pure carnal ecstasy transmitted to your nerves through amplifiers disguised as jewelry. The more you work, the more pleasure you receive.
The demand skyrocketed and soon the whole town was addicted. Carnaly even succeed to pass a law making public utility their…PDM: Pleasure Dispenser Mech.

***

La Corporation Carnaly avait un problème persistant de moral parmi ses employés. Afin de régler cette contrariété, le management décida d’user d’une méthode de coercition peu conventionnelle : Le plaisir.
Ni peur. ni bonus financiers mais de l’extase charnelle charnel pure diffusée à vos nerfs directement par le biais d’amplificateurs dissimulés dans des bijoux. Plus vous travaillez, plus vous recevrez de plaisir.
La demande explosa et bientôt la ville entière sombra dans l’addiction. Carnaly réussi même l’exploit de faire passer une loi déclarant d’utilité public leur… MDP : Mecha Dispenseur de Plaisir.

Krita       

Untitled

Artifical smoky mountains

They hate the sky, so they made some smoke
They made so much smoke, the sky went dark
They hate the dark, so they made some lights
Now there’s soot everywhere, and no nights.

***

Ils haïssaient le ciel, alors ils firent de la fumée
Ils firent tant de fumée, que le ciel s’assombrit
Ils haïssaient le noir, alors ils firent des lumières
Maintenant il n’y a plus de nuit, que de la suie.

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6        

Untitled

Wrong turn

Last Tuesday. I had a few pints of ale at the Old Inn. I felt funny
on the way home. Not drunk, but strangely out of place. The whole
street was all bendy and wiggly. Then, I must have took a wrong turn
because everything wasn’t the same anymore. Peoples were all kind of
strange, wearing old clothes and talking weird. The houses were still
medieval in style but much more nicely made, as if it was the real deal.
It felt like a city inside the city, a forgotten part that was there
for ages, unnoticed, with its own folks and customs.

I’m glad this horned gentleman took me home. And all he asked in return was me to give him my name. Nice fellow.

***

Jeudi
dernier, je suis allé descendre quelques pintes de bière à la Vieille
Auberge. J’me suis senti bizarre sur le chemin du retour. Pas saoul,
non, mais étrangement décalé. La rue était toute tordue, les murs itou.
Ensuite, j’ai du prendre un mauvais tournant, puis impossible de me
repérer. Tout était étrange. Les gens, leurs habits démodés, même leurs
paroles n’avaient de sens. Les maisons était toujours ces trucs à
touristes médievaux, mais en bien mieux fait. On aurait presque dit que
c’était d’origine. J’avais l’impression d’être dans une cité dans la
cité. Un endroit oublié depuis des siècles, avec ses propres coutumes,
ses propres gens.

Heureusement que ce gentleman cornu m’a
reconduit sur le bon chemin. Et tout ce qu’il a demandé en échange de
son aide c’est que je lui donne mon nom.

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6      

Untitled

Growing city

– Oh dear! this is marvelous !
– Illithianiov is a growing city int he very litteral sense, my dear. I knew you’d like it.
– But… how?
– On this very place, a long time ago. huge visitors came from the stars. We don’t know the details but they fought with each others. They fought until none was left alive.
– Dreadful. And then?
– And then, from their very corpses, buildings started to sprout! At first it was just rustic sheds and barns. But now look at these castles!

***

– Oh mes aïeux ! C’est sublime !
– Illithianiov est une cité en pleine croissance, au sens le plus littéral qu’il puisse exister. Je savais que ça vous plairait.
– Mais… Comment ?
– A cet endroit très précisément, il y a de cela très longtemps, d’immenses visiteurs vinrent des étoiles. Nul n’en connait mais les détails, mais ils s’affrontèrent, encore et encore, jusqu’à ce que tous périssent.
– Terrible histoire. Et après ?
– Et après, depuis les corps éparpillés, des bâtiments ont commencé à croître. Au début ce n’était que granges et abris, mais maintenant, regardez donc ces palaces !

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6

Untitled

Exothermic flying

The beautiful blue fire he produce are just a byproduct of his flying power that is an extremely exothermic one.
The more he flies, the more he’s consumed by it. Even knowing that, he can’t help it, and he soars the city skies again and again.
Some call it the Icarus syndrome, and there is little they can do about it. After all, who can resist the urge do fly?

***

Les splendides flammes bleues qu’il produit ne sont qu’une conséquence de son pouvoir de vol, qui est extrêmement exothermique.
Plus il vole, plus il se consume. Même en sachant cela, il ne peux s’en empêcher, et parcours sans relâche les cieux de la cité.
D’aucuns parlent du syndrome d’Icare, mais il n’y a pas grand chose qu’il puissent faire. Car après tout, qui peux résister à l’envie de prendre son envol ?

Wacom Intuos + Gimp        

Impending Doom

Impending Doom

I don’t said you’ve made a mistake, my dear Magus, I respect the King’s choice of your appointment to the charge of royal Invocator. I just think we are utterly, completely and royally fucked up.

Ink brush doodle on A6 sketchbook

***

Je ne dit pas que vous avez fait une erreur cher Magus, et je respecte le choix de Sa Majesté de vous avoir appointé Invocateur Royal. Je pense juste que nous sommes présentement complètement, inévitablement et royalement foutus.

Encre de chine sur carnet A6