Untitled

Secret mantra of the Emerald Lama

Three fallen Jewels of Infamous Secrets combined
In one, Divine Father Whose nature is Dereliction,
I bow to You from my heart! Till I’m enlightened,
Support me, I pray, with the hook of Your Compulsion!

I call the Jewels as witness – from not just my mouth,
But the depth of my innermost heart and bones, I pray –
Think of me somewhat! Show me behind your mask!
Luring One, grant me the nectar of Your Speech!

(inspired from A Song Of Longing For Tara The Infallible, By Lozang Tanpa Gyalts’an)
Krita + Yiynova

Trois Joyaux déchus aux secrets infâmes combinés
En un, Père Divin, dont la nature est déréliction
Je me prosterne devant toi ! Empli mon être !
Guide mon coeur vers le crochet de tes compulsions

Que les joyaux en soient témoins – plus que ma parole
Du plus profond de ma chair et de mes os, je t’en prie
Pense à moi ! Montre moi derrière ce masque maudit !
Oh tentateur, délecte moi du nectar de tes paroles

Untitled

Smoktober 12

“What will we do my dear” said to his wife the old sailor
“I think the tree’s right. The problem may not be the pipes”
“Don’t you worry my dear, I’m here with you, we will find.
Let’s starts by looking at your stach of tobacco boxes”

***

“Que va-t-on faire maintenant ma chère” dit le vieux marin à sa femme
“Je pense que l’arbre a raison, le problème viens peut-être d’ailleurs
"Ne t’inquiète pas mon amour, nous trouverons la source du problème
Commençons déjà par jeter un coup d’oeil à ton stock de feuilles”

Ink brush on A6 sketchbook / Encre de chine sur carnet A6
Smoktober 2020 – An Ink story about Smoke      

Untitled

Adventure – All is forgiven

So many events happened after the Festival of Attribution. A lifetime of events !
When you figured out your new body. When you finally mastered the forked tong. When you join the Purple Guards to defend the Kingdom against the dreaded Harpy-rats.
When you fall in love.
When you had your firstborn. Then your two daughters. Then your grandchildren.

Now, at the twilight of your life, your old body had return.
There’s still many stories to be told, that’ll be for another time.

The end.

***

Tant de choses vous sont arrivées après le Festival de l’attribution. Une vie entière !

Quand vous vous êtes finalement habitué à votre nouveau corps. Quand vous avez enfin appris à maîtriser la langue fourchue. Quand vous vous êtes enrôlés dans la Garde Pourpre pour défendre le royaume contre les Harpies-rats.
Quand vous êtes tombé amoureux.
Quand est né votre premier fils. Puis vos deux filles. Puis vos petits-enfants.

Maintenant, au crépuscule de votre vie, voilà que votre ancien corps est revenu.
Tant et tant de choses à se raconter, mais ceci est une autre histoire.

Fin.

Pencil doodle on A6 Sketchbook / Porte-mine sur carnet A6

Choose your own direction         

Untitled

The Old Inn

There’s a place downtown near the castle full of crappy shop for
tourists that tries too hard to me “medievish”. I hate this part of
town, it’s not made for the inhabitants. It’s fake. An Illusion.
But
this Inn’s real. So real and yet so out of time. So real you wonder,
while sitting on a wooden stool and asking for an pint of ale, if the
rest of the town isn’t the illusion.  

***

Plus
bas dans la ville, près du chateau, y’a un coin bourré de boutiques
tristes à pleurer. Le genre d’endroit rempli de pièges à touristes qui
tente de paraitre “moyen-ageux”. Je hais ce coin. Il n’est pas fait pour
les habitants. Tout y est faux. Irréel.
Mais la vielle
auberge, l’est. Si réelle et si tangible et pourtant si hors du temps.
Assis sur un tabouret en dégustant un demi de blonde, tu ne peux
t’empêcher de te demander si ce n’est pas le reste de la ville
l’illusion.

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6      

Untitled

Nothing’s left

My husband’s dead, so is my brother.
So is my sister, so is my daugther.
My home is gone, I’ve got nobody
I’m even missing half of my son’s body
What am I now? I can do but one thing
Waiting for the end, I’m just watering.

***

Mon mari est mort. Mon frère aussi
Ma soeur est partie. Ma fille aussi.
Je n’ai plus de maison, plus d’amis
Je n’ai même pas la moitié de mon fils.
Que suis-je désormais ? Je n’ai plus peur
En attendant la mort, j’arrose les fleurs

Sad pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-triste-mine sur carnet A6        

Untitled

Almost there

One more sign, one more line, it’s not easy
To describe the whole of Reality
Soon the equations will be completed
And… And what?
                    I forgot what I wanted.

***

Encore un signe, et une ligne, c’est bien compliqué
De décrire l’ensemble de notre réalité
Très bientôt mes équations seront complétées !
Et… Et quoi déjà ?
                   Je crois que j’ai oublié.

       
Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6

Untitled

The end of the road

At last companions, we’ve reached the end of the road
It was long, it was fun. We were young, now we’re old
It’s time to rest our feet, It’s time to stop walking
The castle at the edge of the world is waiting

***

Hardi fiers compagnons, c’est la fin du voyage
Ce fut long, nous avions la jeunesse, maintenant l’age.
Déposons ici une dernière fois nos bagages
Au château du bout du monde tournons l’ultime page

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6

Untitled

Shadow Lovers

From the Chained Road leading to the Triborne marketplace, there is an old archway called the Lovers Passage. It marks the limit between two of the oldest houses of the town that had been inhabited by rival families for centuries. When the summer sun is high and shadows are sparse but deep, you may glimpse by squinting your eyes two shadowy figures, tenderly holding each other’s hand. Do not disturb them, for this shadow of their love is all that’s left, and some says that it’s all that prevent the arch from collapsing with both houses.

***

De la Rue de la Chaine jusqu’à la place du marché Triborne, il vous faut emprunter un vieux passage voûté qu’on appelle le Passage des Amoureux. Ce passage sépare deux des plus anciennes bâtisses de la ville, habitées depuis des siècles par des familles rivales. Quand le soleil d’été est à son zénith et que les ombres se font rares mais intenses, vous pouvez plisser les yeux et entrapercevoir deux obscures silhouettes se tenant tendrement la main. Ne les dérangez surtout pas, car l’ombre de leur amour est tout ce qui leur reste, et certains disent que c’est la seule chose qui empêche l’arche de s’écrouler et d’emporter avec elle les deux bâtisses.

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6