Untitled

Antarctica’s Fauna

– And now on frame 38, you can see a nice capture of two splendid specimen of Aptenodytes forsteri, more known as the Emperor Penguins. Note the particular state of the sea, composed of a mix of partially melted ice and…
– Professor?
– Yes?
– What’s this up there, on the tip of the iceberg?
– That? Not important. Driftwood from some wreck or maybe an artifact on the plate. Not important.
– But…
– I said: not important. Next frame, please.

***


Maintenant sur la diapo 38 vous pouvez contempler deux splendides
spécimens d’Aptenodytes forsteri, plus connu sous ne nom de Manchots
Empereurs. Notez l’état particulier de la mer, composé d’un mélange de
glace partiellement fondue et de…
– Professeur ?
– Oui ?
– C’est quoi ce truc là, au sommet de l’iceberg ?

Ça ? Rien d’important. Sûrement un débris de bois flotté en provenance
d’une épave ou un artefact de la plaque photographique. Pas important.
– Mais…
– J’ai dit : pas important. Diapo suivante, s’il vous plaît.

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6      

Untitled

Everything’s fine

I repeat: everything’s fine and under control.
This morning unprecedented solar eclipse is no cause for alarm.
Theses… totally natural meteorological pertubations were expected.
As long as you follows our security guidance you’ll be fine and safe.
Remember, voting for me is voting for the future of your dreams!

***

Je répète : Tout va bien, tout est sous contrôle.
L’exceptionnelle éclipse solaire de ce matin est sans danger.
Ces… perturbations météorologiques totalement naturelles étaient attendues et prévisibles.
Tant que vous suivrez nos consignes de sécurité, tout ira bien. Vous serez sains et sauf.
Et souvenez-vous : Votez pour moi, c’est voter pour le futur de vos rêves !

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6        

Untitled

The Horror in Clay

It’s summer, time to relax. It was so long since I touched clay. I
didn’t realized that I missed this peculiar feeling when you pinch and
twist and carve a lump of earth. The shapes are more whispered by the materia to my subconscious than forced by my sheer force of will.

Somehow I couldn’t manage to get the picture right. Something’s… not right.

But here it is: The Horror in Clay.

***

C’est l’été, je prends le temps de me reposer. Ça fait une éternité que je n’avais pas touché l’argile. J’avais oublié cette sensation particulière quand à force de pincer, presser et lisser les formes se modèlent sous nos mains, plus dictées par la terre elle même à notre subconscient qu’imposée à la matière par la force de notre volonté.

Je n’ai pas réussi à prendre une photo correcte du résultat. Quelque chose… cloche.

Mais la voilà : L’Horreur d’Argile.      

Untitled

Invocation IV

I’ve come to the valley of Pnath, I’ve crushed the bones
They were brittle and fragile, they were dry and old
I’ve brought you a sacrifice, some fresh and wet blood
Answer my prayers and come forth, Oh mighty Dhole !

***

Dans la vallée de Pnath, je suis venu à pied
Piétinant les os fragiles, vieux et desséchés
Je t’apporte un sacrifice de sang frais et chaud
Entends ma prière, viens à moi ! Oh puissant Dhole !

Wacom Intuos + Gimp + Too much time to learn values layers…      

Untitled

Studying the thing

– It was found by the coal company over a century ago. Pursuing a seam that seemed to go on for ever, the miners stumbled upon this large cavity. Not much is know of why they stopped the exploitation there and why they condemned the whole section. Many peoples from this time either died or quit. The records are either lost or damaged. Intentionally some would say. Mining is a dangerous job…
– Yeah, ok… but what is it?
– Son. That’s your job to find out.

***

– C’est la compagnie minière qui l’a trouvé il y a de cela un siècle. Ils suivaient une veine de charbon quand ils sont tombés sur cette cavité. On sait pas vraiment pourquoi ils ont cessé l’exploitation et condamné la galerie. La plupart des gars qui bossaient là à l’époque sont soit morts soit disparus. Quand à la paperasse, elle aussi à été perdue ou endomagée. Intentionellement certains diraient. Mineur, c’est pas un taf de tout repos…
– Oui, oui ok… Mais enfin, c’est quoi ça, exactement ?
– He. C’est ton boulot de le découvrir.

Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6

Untitled

Epic Tatoo 3 – Druid

Inner and outer are the same, open your eye.
The cosmos is within yourself, open your eye.
Reality, dreams intertwines, open you eye.
The stars are aligned, They comes. Close your eye.

***

Dedans et dehors sont semblables, ouvre ton oeil.
L’infini cosmos est en toi, ouvre ton oeil.
Reve, Réalité s’entremèlent, ouvre ton oeil.
Les étoiles alignées, ils arrivents, ferme ton oeil.

Part of a commissioned 5 pieces tatoo / Commission de 5 designs pour tatouages
Pencil doodle on A6 sketchbook / Porte-mine sur carnet A6

Untitled

Furry Wilbur Whateley

Someone (you know who you are) managed the incredible feat to place “Wilbur Whateley” and “Sexy Anime furrybait” in the same sentence.
As a Mythos aficionado, I couldn’t let this madness stay undrawn. Roll your SAN, please.

***

Quelqu’un (qui se reconnaitra) a réussi l’exploit de loger “Wilbur Whateley” et “Sexy Anime Furrybait” dans la même phrase.
En tant qu’afficionado du Mythos et de la folie subséquente, je ne pouvais laisser cette idée insensée sans forme. Test de SAN, svp.

Ink brush doodle on A6 sketchbook / Pinceau-feutre à encre sur carnet A6

Untitled

Negociations with the Spiders of Leng

The people of the dreamlands don’t usually travel a lot. And if they were, certainly not to the Great Plateau of Leng.
This frozen desolate place is a hazard in itself, and the strange inhabitants are feared. especially the cruel and vicious Spiders of Leng.
Larger that a horse, they are very intelligent, and the adventurous dreamer desirous to safely pursue the road to the Unknown Kadath must be prepared to negotiate like never before.

***

Les gens des Contrées du Rêve ne voyage que peu en général. Le cas échéant, certainement pas vers le Grand Plateau de Leng.
Cet endroit glacial et désolé est un danger en lui-même, mais le plus grand péril réside dans ses étranges habitants, en particulier les cruelles et vicieuses Araignées de Leng.
Plus hautes qu’un cheval au garrot, elles sont très intelligente, et le courageux rêveur désireux de négocier un sauf conduit vers la cité de Kadath l’Inconnue devra exceller dans l’art de la négociation.

Pentel Ink brush doodle on A sketchbook / Pinceau à encre Pentel sur carnet A6

Untitled

Inktober 2019 – 28 – Ride

“Faster flew the shantak, and lower bent the rider, drunk with the
marvels of strange gulfs, and whirling in the crystal coils of outer
magic. Then came too late the warning of the evil one, the sardonic
caution of the daemon legate who had bidden the seeker beware the
madness of that song. Only to taunt had Nyarlathotep marked out the way
to safety and the marvellous sunset city; only to mock had that black
messenger revealed the secret of those truant gods whose steps he could
so easily lead back at will. For madness and the void’s wild vengeance
are Nyarlathotep’s only gifts to the presumptuous; and frantick though
the rider strove to turn his disgusting steed, that leering, tittering
shantak coursed on impetuous and relentless, flapping its great slippery
wings in malignant joy, and headed for those unhallowed pits whither no
dreams reach; that last amorphous blight of nethermost confusion where
bubbles and blasphemes at infinity’s centre the mindless daemon-sultan
Azathoth, whose name no lips dare speak aloud.
Unswerving and
obedient to the foul legate’s orders, that hellish bird plunged onward
through shoals of shapeless lurkers and caperers in darkness, and
vacuous herds of drifting entities that pawed and groped and groped and
pawed; the nameless larvae of the Other Gods, that are like them blind
and without mind, and possessed of singular hungers and thirsts.
Onward
unswerving and relentless, and tittering hilariously to watch the
chuckling and hysterics into which the siren song of night and the
spheres had turned, that eldritch scaly monster bore its helpless rider;
hurtling and shooting, cleaving the uttermost rim and spanning the
outermost abysses; leaving behind the stars and the realms of matter,
and darting meteor-like through stark formlessness toward those
inconceivable, unlighted chambers beyond Time wherein black Azathoth
gnaws shapeless and ravenous amidst the muffled, maddening beat of vile
drums and the thin, monotonous whine of accursed flutes.”

– The Dream Quest of Unknown Kadath, H.P.Lovecraft

***

“Le
Shantak volait toujours plus vite et son cavalier se penchait toujours
plus en avant, ivres tous deux des merveilles des gouffres étranges,
tournoyant dans les torques de cristal de la magie d’outre-espace.
Carter se souvint alors, mais trop tard, des mises en garde du démon, de
la recommandation narquoise du diabolique légat de se méfier de la
folie que provoque ce chant. Las ! ce n’était que pour se gausser que
Nyarlathotep lui avait indiqué un chemin sûr pour atteindre la
merveilleuse cité du couchant ; pour se moquer que le noir messager lui
avait révélé le secret de ces dieux paresseux qu’il pouvait si aisément
renvoyer chez eux. Car la folie et la féroce vengeance du vide sont les
seuls cadeaux que Nyarlathotep réserve au présomptueux ; et le cavalier
eut beau faire des efforts frénétiques pour détourner sa repoussante
monture, le Shantak ricanant poursuivit implacablement sa course
impétueuse à grands coups d’ailes visqueuses, plein d’une joie mauvaise,
vers les abîmes impies où n’accèdent pas les rêves, vers l’ultime
souillure amorphe du magma le plus profond, au coeur de l’infini où
bouillonne et blasphème Azatoth, le sultan insensé des démons dont nulle
bouche n’ose prononcer le nom à voix haute.
Inébranlable, obéissant
aux ordres de l’immonde légat, l’oiseau infernal traversa des bancs de
créatures informes qui rôdaient en cabriolant dans les ténèbres, des
troupeaux hébétés d’entités flottantes aux serres tâtonnantes, larves
innommables des Autres Dieux, comme eux aveugles, dénuées d’intelligence
et possédées d’appétits étranges.
Inexorablement, avec de grands
ricanements accordés au chant de la nuit et des sphères qui s’était mué
en rires hystériques, l’apocalyptique oiseau squameux emportait son
cavalier impuissant à une vitesse vertigineuse ; il fendit l’extrême
bord de l’univers, survola les abîmes les plus reculés en laissant
derrière lui les étoiles et les royaumes de la matière, et fonça comme
un météore à travers l’absence totale de forme vers les salles
inconcevables et pleines de ténèbres d’au-delà du temps. Là, Azatoth,
informe et affamé, claque des mâchoires au milieu du battement
exaspérant d’ignobles tambours assourdis et de la plainte grêle et
monotone de flûtes maudites.”

– La Quête onirique de Kadath l’inconnue, H.P.Lovecraft

Inktober 2019 – Cultists Edition

Ink brush on A6 sketchbook / Encre au pinceau sur Carnet A6