Untitled

The sage stone

When Vassilius saw a star falling to earth, deep into the mountains
beyond the woods, he got a plan. Reaching the landing site was a long
and arduous quest, but Vassilius was then a young, strong and stubborn
man. At the bottom of a long hole pierced right into the mountains
flank, he found the Stone. His initial plan was to grab the stone and
sell it back at the city for a comfortable price but once he laid his
eyes upon the whitish soft glowing artifact, he heard voices. Visions of
a strange, alien world, complex memories not of his own… Glimpses and
scraps of a million lives were pouring into his brain. He fainted on
the spot.

When he woke up, time has passed.
So much time… He was feeble, hurt and covered by the dust of many
years. He went back to the City, but nobody remembered him. Not even
himself, for his head was so full of thoughts and memories of the Others
that his owns thoughts were scarce. The things and the way he talks
about things made such an impression on the city folks, that they
started to see him a some sort of saint. And when they realized he don’t
needed to eat or drink anymore, Vassilus became Vassiluci : “The Illuminate”.

Many
came for far away for his strange wisdom. His words have helped peoples
beyond the seas to choose, create and live in new, and innovating ways.
His ideas always seems to pinpoint to the issue, to be adapted to the
situation, to be… seducing. Many says that he’s the single root of
some of the last majors change in the world.

From
time to time, Vassiluci goes back to the cave. Alone. He sit in front
of the Stone and let the thoughts flow. Each time, the Stone’s getting
thinner. Maybe Vassiluci could tell why, but he can’t.

Or won’t.

/* Pencil doodle on A6 sketchbook – Porte-mine sur carnet A6 */

Quand
le jeune Vassilius vit une étoile chuter sur terre, loin dans les
montagnes par delà le bois, il sut tout de suite ce qu’il voulait faire.
Atteindre le point d’impact fut long et ardu, mais Vassilius était
alors un jeune homme fort et têtu. Au pied des montagnes il trouva un
long tunnel creusé par l’étoile. Au fond se trouvait la Pierre. Le plan
de Vassili était simple : ramasser le caillou pour le revendre en ville
au plus offrant. Seulement a peine eu-t-il posé ses yeux sur la douce
radiance baignant le fond de la caverne qu’il se mit à entendre des
voix. Visions d’un monde étrange, Pensées incongrues,et souvenirs
souvenirs complexes d’êtres d’ailleurs… Bref éclats fragmentaires d’un
millions d’existences s’écoulant dans son esprit. Il s’évanouit sur le
coup.

Quand il repris conscience le temps s’était écoulé.  
Beaucoup de temps… Ses membres devenus grêles lui faisaient souffrir
le martyr. Il était couvert d’une épaisse couche de poussière et
arborait désormais une longue barbe blanche. Il s’en retourna cahin-caha
à la cité. Personne ne se souvenait de lui. Même pas lui même car les
pensées des Autres tournoyants dans sa tête étaient en surnombre des
siennes. Les choses qu’il racontait mais surtout la manière dont il les
racontait firent une telle impression sur les citadins qu’elles lui
valurent rapidement une réputation de Saint Homme. Quand ils se
rendirent compte qu’il n’avait plus besoin ni de boire ni de manger, il
devint Vassiluci, “l’Illuminé”.

Les gens vinrent de très loin
écouter son étrange savoir. Ses paroles ont aidé d’innombrables
personnes à choisir, créer et vivre de manière radicalement différente.
Ses idées semblent toujours adaptées à la situation, innovatrices,
étranges… séduisantes. D’aucuns disent que Vassiluci est à l’origine
des changements majeurs du monde de ces dernières années.

De
temps à autre, Vassiluci retourne à la cave de la Pierre, qu’il est seul
à connaitre. Il s’assoie devant la Pierre et laisse les pensées
s’écouler en lui. A chaque fois, la Pierre rétrécit. Peut être qu’il
pourrait nous dire pourquoi, mais il ne le peut.

Ou ne le veut.

Untitled

The big house of Lavendell

There is a big house in the city of Lavendel. Not a large or tall house, a big one. You don’t realize at first what’s wrong with it, that something is messing with you eyes. Then you notice : it’s not a matter of size but of proportions, as if it was built for giant people. It really messes up the perspective. Who lives there? No idea. They are definitively some shadows moving behind the giant curtains, but nobody answer the door. Maybe we need to knock harder…

/* Pencil doodle on A6 sketchbook – Porte-mine sur carnet A6 */

Dans la cité de Lavendel, il y a une grande maison. Ni large, ni haute, juste grande. A la regarder, on ne comprends pas ce qui coince. Puis l’on se rends compte que ce n’est pas sa taille qui dérange l’oeil, mais ses proportions. Comme si elle avait été construite pour des géants. Ça vous rends la perspective toute chose. Qui vit ici ? Aucune idée. Bien que l’on puisse apercevoir d’immenses ombres bouger derrière les rideaux, personne ne réponds à la porte. Peut-être qu’on frappe pas assez fort…

Untitled

Dwarven negociations

Thudione lost his eyes at a very young age. A lithium ingot slipped from his hands into the furnace. The resulting flash was so violent, so intense he instantly lost his vision and got a permanent tan. Some would be crippled with despair after that. Not him. He went to Balain the clan’s bard and made him tell every story, made him read read every book, every register, again and again and again.With hard work, By the age of twelve, Thudione has memorized every contract, every book of law, every single writing the clan has ever made. How proud was Balain, he thought he found the perfect successor! Halas the boy was more of lawyer’s material and soon, Thudione the Blind became the toughest negotiator the Brawen clan ever has.

/* Pencil doodle on A6 sketchbook – Porte-mine sur carnet A6 */

Thudione perdit ses yeux très jeune. Il laissât un lingot de lithium choir dans le grand fourneau. Le flash résultant eu raison de ses rétines et de son teint de peau. D’autres que lui se serait laissé aller au désespoir, mais par Thudione. Il alla voir Balain le barde du clan et lui implora de lui raconter chaque histoire, de lui lire chaque livre, chaque registre qu"il pouvait trouver. Il lui fit répéter encore et encore et tant et si bien qu’à l’age de douze ans, Thudione avait mémorisé chaque contrat, chaque livre de loi, chaque écrit que le clan possède. Oh que Balain était fier, il pensait avoir trouvé le parfait successeur ! Hélas le gamin tenait plus du légiste que du barde, et bientôt Thudione l’Aveugle devint le négociateur le plus redouté du clan Brawen.     

Untitled

Le garcon qui criait Cthulhu

Gary’s a hardcore fan of Lovecraft’s work. He have it all: books,
pen-works, fanfics, posters, games, paintings, figurines, jewels,
originals issues of weird tales, fac-simile of 1920’s paperwork…
everything. It all started with a Stephen King reference to the Great
Old Ones. Intrigued, he went to dig further and became hooked with the
Cthulhu’s Mythos. Starting with the core books, he then read the
collaborations, the correspondence,
Chambers, Clark Ashton Smith, Howard. He started collecting antique
furniture, playing Chaosium’s Call of Cthulhu RPG in costume, went to
cons… He even went to Providence to pay his respects.So when the
dreams came, he was delighted. With such an obsession he thought, it was
expected.

After one of his article wen
famous, he was interviewed on national TV. Some decried him as an
absolute fanboy and not a researcher, but all agreed his knowledge on
the subject is indisputable. He soon became an expert in the field of
Cthulhu, with his own internet show. As the years passed, the dreams
grew weirder and bizarre. Not anymore the funny kind of strange, but
full of a chilling sens of dread that brought him much discomfort and
distress, leaving him in the middle of the night drenched in cold sweat
and trembling. He started hearing voices when he was alone,
unintelligible yet with clear sinister intent.
This
evening, he sees the face of his mother deforming before his very eyes
into a grotesque tentacled face. Ok, that’s it. He’s going to throw it
away. All of it. Once his mother left, he deletes his accounts, gathers
his notes, and everything tentacle related, dropping everything in the
center of the room. The voices are louder, almost howling. Could all
this be real after all? No way! That’s in my mind, that’s fiction! The
fire spreads quickly, burning his precious memorabilia. He can now hear
words, words familiar to his ears…

Ph’nglui mglw’nafh cthulhu r’lyeh wgah’nagl fhtagn

/* Krita + Yiynova */

Gary est un fan inconditionnel de l’oeuvre de Lovecraft. Il a tout
: livres, correspondance, fanfics, posters, jeux, peintures, figurines,
bijoux, numéros originaux de Weird Tales, fac-similé de journaux des
années 1920… Tout a commencé avec une référence de Stephen King aux
Grand Anciens. Intrigué, il est allé creuser plus loin et est devenu
accro au Mythe de Cthulhu. En commençant par les livres de base, il a
ensuite lu les collaborations, la correspondance du reclus de
Providence, Chambers, Clark Ashton Smith, Howard. Il a commencé à
collectionner des meubles anciens, à jouer au jeu de rôle l’Appel de
Cthulhu de Chaosium en costume, à se rendre à des conventions… Il
s’est même rendu à Providence pour présenter ses respects sur la tombe
du maître. Alors quand les rêves sont venus, il était ravi. Avec une
telle obsession, pensait-il, c’était attendu.

L’un
de ses articles est devenu viral. Suite à ça, il a été interviewé à la
télévision. Certains l’ont décrié comme un fanboy absolu et non un
chercheur, mais tous convenait que ses connaissances sur le sujet
étaient indiscutablement des plus étendues. Il est rapidement devenu un
expert à propos de Cthulhu, avec sa propre émission sur Internet. Au fil
des années, les rêves sont devenus de plus en plus étranges et
bizarres. Fini la délicieuse étrangeté qui piquetait l’imagination,
place aux horribles cauchemars remplis d’un sentiment d’effroi qui lui
nouait les tripes d’une angoisse insupportable, le laissant au milieu de
la nuit tremblant et trempé de sueurs glacée. Il a commencé à entendre
des voix lorsqu’il était seul, des voix inintelligibles mais dont
l’intention ne laissait aucun doute.

Ce soir, le
visage de sa mère se déforme sous ses yeux en un grotesque masse de
tentacules. Ok, ça suffit. On balance tout. Tout. Une fois sa mère
partie, il supprime ses comptes, rassemble ses notes et tout ce qui a
trait aux Mythe, et balance le tout au centre de la pièce. Les voix sont
plus fortes, presque hurlantes. Est-ce que… Est ce que tout ça serait
vrai finalement ? Impossible ! C’est dans la tête, c’est de la fiction !
Le feu se propage rapidement, brûlant ses précieux souvenirs. Il peut
maintenant entendre des mots, des mots familiers à ses oreilles…

Ph’nglui mglw’nafh cthulhu r’lyeh wgah’nagl fhtagn

Untitled

Adventure – Still Lost in the woods

Oh
bummer. Trees. Lots of trees… Is that a birch? Whatever, still no sign
of getting out and paths leads nowhere. You feel like you’re going in
circles. Admit it… you’re lost.

What will you do?
– Stay where you are and think.
Keep walking, what else can you do?  
– Turn back, maybe it’s a one-way kind of spell !
Unless… what about there?
– Suggest something else?

Pencil doodle on A6 sketchbook / Lost? Try from the start: Choose your own adventure

***
Et
zut. Des arbres, plein d’arbres… Est-ce que c’est un bouleau ? Peu
importe. Aucun signe de l’orée de ce bois et ces sentiers ne mènent
nulle part. Vous tournez en rond. Admettez-le, vous êtes perdu.

Que faites-vous ?
– Rester ici et réfléchir.
Continuer de marcher, vous finirez bien quelque part… peut-être.
– Faire demi-tour, peut-être que c’est un maléfice à sens unique !
A moins que… Par là ?
– Suggérer autre chose ?

Porte-mine sur carnet A6 / Perdu ? Essayez depuis le début : L’Aventure Dont Vous Etes Le Héros      

Untitled

Adventure – Lost in the woods

Well, you’re
lost. Again. Didn’t you already saw this tree? ugh… walking into
theses bushes is exhausting. Sometimes you see small movements from the
corner of your eyes. Birds maybe…

What will you do?
– Stay where you are, and rest a while
– Keep walking, you’ll should end somewhere… eventually,
– No wait, walk this this way.
– Unless…this way?
– Suggest something else?

Pencil doodle on A6 sketchbook / Lost? Try from the start: Choose your own adventure

***

Bien
bien bien… vous voilà perdu. Encore. N’avez-vous pas déjà croisé cet
arbre ? Pfff… enjamber ces buissons est épuisant. Vous apercevez de
temps à autre de brefs mouvements du coin de l’oeil, surement des
oiseaux…

Que faites-vous ?
– Rester ici et vous reposer un instant
– Continuer de marcher, vous finirez bien quelque part… peut-être.
– Marre d’aller par là, allez plutôt par là.
– A moins que… Par là ?
– Suggérer autre chose ?

Porte-mine sur carnet A6 / Perdu ? Essayez depuis le début : L’Aventure Dont Vous Etes Le Héros       

Untitled

Adventure – So long and thanks for the gold

Grabbing your Gold
Coins, Notagnome the goblin run away. The dense vegetation don’t seem to
bother them at all, it would be difficult to pursue them. You hear a
faint “thanks for the gold you stuphief!”
You’re quite lost and unsure of the direction to take. Furthermore, soon you’ll be alone. Maybe Notagnome knows where they’re going but somehow, you doubt it.

What will you do?
Run after them, at least you’ll end up somewhere that is not here.
– Better go this way. it looks sunnier and better
– Or maybe this way? there’s ferns. Ferns are nice.
– Suggest something else?

Pencil doodle on A6 sketchbook / Lost? Try from the start: Choose your own adventure

***

Attrapant
vos Pièces d’Or, Pasungnome le gobelin s’enfuit au loin. La végétation
touffue ne semble pas le gêner le moindre du monde, il va être difficile
de le poursuivre. Vous pouvez l’entendre vous lancer en s’éloignant :
“Merci pour l’or, stupvleur !” Vous êtes décidément bien perdu et
indécis sur la direction à prendre. De surcroît, vous serez bientôt
seul. Peut-être que Pasungnome sait où il va, mais vous en doutez.

Que faites-vous ?
Lui courir après, au moins vous finirez quelque part qui n’est pas ici
– Non, mieux vaux aller par là. Ça semble plus ensoleillé.
– Ou peut-être par là ? Y’a des fougères. C’est bien les fougères.
– Suggérer autre chose ?

Porte-mine sur carnet A6 / Perdu ? Essayez depuis le début : L’Aventure Dont Vous Etes Le Héros   

Untitled

Smoktober 31

My story’s now over, it was about Smoke.
He’s now a tall boy, with hair of smoke
They love each other, and each evening
They watch the sunset. That’s their thing.
Maybe you fear his parents are too old?
Fret not, cause they’re sharing a secret
A stream of life within, full of power
But that’s a story that left to be told.

***

Mon histoire est finie, c’est l’histoire de Fumée
Un garçon aux cheveux de feu et aux yeux noirs
Il aime ses parents plus que tout et chaque soir
Ils regardent sur la mer le soleil se coucher
Peut-être pensez-vous que ses parents soient trop vieux
N’ayez crainte, car ils possèdent désormais en eux
Une source de vie, puissante, vivante, éthérée.
Mais c’est une autre histoire, à vous de conter.

Ink brush on A6 sketchbook / Encre de chine sur carnet A6
Smoktober 2020 – An Ink story about Smoke     

Untitled

Smoktober 30

Returning home was easy, Elijah’s a good sailor.
Now Sarah can relax, pampered, she’s under good care.
They hold hands under the porch, smiling and waiting
There’s only one question left: What about the naming?

***

Le retour fut aisé, Elijah est un marin hors pair
Maintenant Sarah peut se reposer, choyée et dorlotée
Assise sous leur porche, ils profitent du bon air
Reste une énigme et une seule : Quel nom lui donner ?

Ink brush on A6 sketchbook / Encre de chine sur carnet A6
Smoktober 2020 – An Ink story about Smoke

Untitled

Smoktober 29

– “No way… My love?” – “Yes, my dear, I’m expecting.”
– “But how?… The tobacco… Delilah!… It’s her doing?”
– “She did it for you. For us. She knew you’d come.”
– “We tried for so long, I thought… Oh my love!”

***

– “Pas possible… Chérie ?” “Oui mon amour, c’est en route.”
– “Mais comment ? Le tabac… Delilah… C’est bien elle ?”
– “Elle l’a fait pour toi. Pour nous. Elle savait pour nous.”
– “On a essayé si longtemps. Je pensais… Oh ciel !”

Ink brush on A6 sketchbook / Encre de chine sur carnet A6
Smoktober 2020 – An Ink story about Smoke