Untitled

Masks of Nyarlathotep
Escape from the temple of the Black Pharaoh

Underneath Cairo, Egypt. March 1925 the 21th? 22th?

This headstone is considerably harder to decipher. There is some marked hieroglyphs but they don’t connect like before. Not he same method. This is a different kind of cipher. Wait… Last time, the meaning of the text was not important, it was just a cover hiding the marks. What if this time, the hidden incantation was inside the meaning of the text itself, like a charade… or a fractal? Awnya didn’t know the word, but she understand the concept; a definition of a definition of a definition… She knows about multidimensional linguistic corpus, as described in the Pnakotic manuscripts, Even if the writing is hieroglyphic, the tongue must me the same ancient demotic, and thus… starting with the global text, reducing each formal phrasing into simpler ones, each over-descriptive narrative by its direct meaning, scrapping the decorum, all that’s left is a single utterance, the passphrase!

– I got it! We can go whenever!
– I’ll warn him.

Keeva crawls to the other side of the headstone and peeks into the moving shadows of the temple. At her feet, Vishnathan weeps. She strokes him gently to calm the dog, and leans further to watch the pit where his master was tortured. Finally she sees Muhammad sneakily climbing the white altar. She tries to signal him. Why is he not looking? She can’t make a single sound to call him, or the cultists will… Frustrated, she sees him cautiously reaching for Nitocris sacophagus and slowly searching inside. Will he find the belt? May the gods help him!

Scream. Movements.

– Nardin’, they saw me! To hell with it!

Muhammad pulled violently the belt, almost tipping the hideous mummy, and starts to run. To run like he never ran, forgetting the thirst, the hunger, the fatigue. He hears screams and frantic footsteps behind him, but don’t look back. He saw Awnya raising her scepter and touching the stone that starts to glow brilliantly, strangely twisting on itself. Awnya goes inside, followed by Keeva, it’s hard to watch as they dissolve into the light, it hurts his eyes, the angles of the structure are so.. wrong! He almost trips over himself as he reaches the ramp and reaches to the top of the uneven stairs. Just a few yards more, the light is fading! Something lands just behind him, something big with wings. No time to check, the stone is right there! Light’s fading! Now! JUMP!

Fade to black…

Pencil doodle on A6 sketchbook
Excerpt from an ongoing run of the “Mask of Nyarlathotep” campaign for the Chaosium “Call of Cthulhu” RPG

***

Le Caire, Égypte. 20 ou 21 (?) Mars 1925

Cette stèle est considérablement plus ardue à déchiffrer. Certains des hiéroglyphes sont bien marqués, mais ne s’arrangent pas pour former des symboles comme sur la stèle précédente. S’il s’agit bien de trouver une incantation cachée comme avant, la méthode doit être différente. Attends… La dernière fois le texte n’avait pas vraiment d’importance, il ne servait qu’à masquer le véritable message. Et si…. Rythmes et motifs dansaient dans la tête d’Awnya, Ce langage imprononçable qu’elle avait réussi à déchiffrer des Manuscrit Pnakotiques l’avait déjà confrontée à des systèmes linguistiques multidimensionnels. Du démotique ancien écrit en hiéroglyphe écrit en tiroirs, une définition dans une une définition dans une une définition… Awnya ignorait le mot fractal, mais elle en comprenait le concept. Déchiffrer le texte de cette maudite stèle revenait à le résumer à quelques mots.

– J’ai Trouvé ! On peux y aller !
– Compris, je lui fait signe !

Keeva risque un coup d’oeil dans le temple. Elle peux à peine voir parmi les ombres mouvantes le puits où furent suppliciés leur compagnons. A ses pieds, Vishnathan gémit. Elle le calme d’une caresse. Enfin, elle le voit, grimpant pas à pas l’escalier de l’Autel blanc jusqu’au sarcophage de Nitocris. Les adorateurs rôdent parmi les piliers et ne semblent pas vouloir quitter les lieux. Elle voit Mohamed attendre le sommet de l’autel, se glisser contre le sarcophage. Il fouille lentement l’intérieur à la recherche de la ceinture. Ooooh, puissent les dieux faire en sorte qu’elle y soit !

Un cri. Mouvements.

– Nardin’, Ils m’ont vu ! Et puis merde !

Mohamed tire violemment sur la ceinture, renversant presque l’hideuse momie, puis se met à courir. A courir comme il n’a jamais couru, oubliant la faim, la soif, la fatigue. Il entends des bruits de pas effrénés derrière lui mais ne se retourne pas. Il voit Awnya lever son sceptre et incanter touchant la stèle qui se met à briller fortement et se tordre sur elle-même. Il voit Awnya entrer dans la stèle, suivi de Keeva, elles semblent se dissoudre. C’est douloureux à regarder et il en manque presque de tomber. Les angles sont si… faux ! Les projectiles rebondissent autour de lui alors qu’il atteint les escaliers. Avalant les marches, il bondit au sommet du piédestal. Quelque chose atterrit lourdement derrière lui dans un bruit d’ailes. Encore quelques mètres ! La stèle juste est juste devant ! Sa lumière faiblit ! Allez ! Saute !

Et tout devint noir…

Criterium sur carnet A6
Extrait d’une session JdR de la campaigne “Les Masques de Nyarlathotep” pour l’Appel de Cthulhu (Chaosium/Sans Détour)